Plus d’ananas: nombre ou poids???

De tous les produits de Manitech, la confiture d’ananas est la plus appréciée. A elle seule, elle constitue 40% des ventes sur un total de 6 produits présents sur le marché.

Sachant que Manitech sarl est une entreprise en pleine croissance, nous prévoyons que la quantité de production de confiture d’ananas et autres produits à base de ce fruit pourrait augmenter de plus de 300% d’ici 2 ans.

Aussi, pour palier à ce besoin, le Professeur Moango, notre expert en agronomie a mis une équipe a pieds d’œuvre afin d’augmenter la production de l’ananas tout en respectant le coté bio et naturel, valeur cher à Manitech.

La question que les scientifiques se sont pose est : doit-on augmenter la quantité des ananas, ce qui revient à augmenter la taille de l’exploitation, ou devrions-nous augmenter la taille des ananas ?

La réponse qui est une solution entre les deux, nous apporte des ananas siamois pesant plus de 8 Kg chacun. Chaque rejet est une sorte de groupe d’ananas (2-6) poussant sur un seul pied.

     

L’explication scientifique nous est donnée ci bas :

 

  1. Technologies post récolte de l’ananas (An anas comosus (L.) Merr. en vue de la conserverie.

 

L’ananas est destiné à être consommé en fruit frais. La partie comestible de l’ananas comprend environ 85 % d’eau et est riche en sucres (12  à 15%) et en potassium; elle contient de nombreuses vitamines, surtout A et B. Le fruit frais contient un mélange d’enzymes protéolytiques appelé broméline dont l’activité est semblable à celle de la papaine.

 

Néanmoins les pertes post récolte s’élèvent à environ 50 % du fait du caractère périssable du fruit.  D’où l’impérieuse nécessité de développer en aval les technologies post récolte en vue de la conserverie.

 

Lorsque l’ananas est cultivé pour la conserverie, la production doit être intensive avec utilisation de nombreux intrants.  Elle a lieu alors en plantations à grande échelle pour assurer un approvisionnement constant.  Ce système intensif vise à obtenir un rendement maximum à l’unité de temps d’occupation  du terrain et à valoriser tous les produits de la culture.

Le cycle cultural de l’ananas se décompose en trois stades coexistant sur une même plantation.

(i) Pendant le stade dit végétatif la plante ne génère que des feuilles. Il s’étend de la plantation au traitement d’induction foliaire (TIF). Sa durée est variable suivant les conditions écologiques et le type de rejet utilisé.

(ii) Un stade dit de production, au cours duquel le fruit se développe débute avec le TIF et se termine par la cueillette du fruit. Pendant ce stade, le plant utilise les réserves, accumulées dans la tige au cours de la phase végétative, pour produire le fruit.

(iii) Un stade dit de production de rejets termine le cycle cultural. Pendant ce stade le plant d’ananas émet jusqu’à 2 nouveaux rejets qui serviront de matériel de multiplication pour une nouvelle plantation.

 

L’application des Champignons mycorhiziens arbusculaires peut accélérer l’induction foliaire et la multiplicité des rejets, l’ananas étant un des hôtes privilégiés des endomycorhizes.

 

Fait à Kisangani, le 12 Janvier 2018

 

Professeur Adrien MOANGO

 

Ingénieur Agronome / Manitech

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *